Étape 1 : Repérer

Il est probable que vous notiez un ou deux indices pouvant indiquer que l'étudiant est en difficulté. Ou encore, vous pouvez avoir la sensation que quelque chose ne tourne pas rond. Une simple vérification auprès de l'étudiant peut vous aider à mieux comprendre sa situation.

Il est également possible qu'un étudiant qui ne manifeste qu'un seul des signes de détresse ne passe tout simplement qu'une mauvaise journée. Par contre, tout indice de risque quant à la sécurité (p. ex. : un étudiant mentionne par écrit un sentiment de désespoir ou des pensées suicidaires) ou un ensemble de signes moins frappants (p. ex. : débordements émotifs, absences répétées, coupures apparentes sur le bras) indique qu'il est temps d'agir afin d'aider l'étudiant.

Indices au niveau des études

  • Absences répétées
  • Travaux en retard ou non remis, examens ou rendez-vous manqués
  • Dégradation de la qualité du travail ou de la quantité de travail
  • Importante désorganisation ou rendement inégal
  • Expression artistique ou écrite d'une violence inhabituelle, morbidité, isolement social, désarroi ou confusion ; essais ou travaux axés sur le suicide ou la mort
  • Recherche continuelle de faveurs spéciales (sursis pour les travaux, examens de rattrapage)
  • Perfectionnisme (p. ex. : ne s'accepte pas s'il n'a pas A+)
  • Réaction excessive ou disproportionnée quant aux notes ou aux évaluations

Indices physiques

  • Dégradation de l'apparence physique ou de l'hygiène personnelle
  • Fatigue excessive, épuisement; s'endormir en classe à maintes reprises
  • Changements notables au niveau du poids; déclarations quant à des changements au niveau de l'appétit ou du sommeil
  • Coupures, contusions ou blessures apparentes
  • Maladie fréquente ou chronique
  • Discours désorganisé, élocution rapide ou difficulté d'élocution, confusion
  • Incapacité inhabituelle d'établir un contact visuel
  • Arrivée en classe avec les yeux bouffis ou en sentant l'alcool

Indices comportementaux et psychologiques

  • Déclarations directes signalant un sentiment de détresse, des problèmes familiaux ou une perte
  • Difficulté à maîtriser ses émotions
  • Crises de colère ou d'hostilité, cris ou commentaires agressifs
  • Retrait ou agitation inhabituelle
  • Expressions de désespoir ou d'inutilité; pleurs ou larmoiements
  • Expressions d'une anxiété sévère ou d'irritabilité
  • Comportement excessivement exigeant ou dépendant
  • Faible réponse quant aux interventions du personnel universitaire
  • Manque de stabilité, tremblements, impatience, faire les cent pas

Autres facteurs

  • Inquiétudes exprimées par les pairs, les assistants à l'enseignement ou d'autres collègues quant à un étudiant
  • Intuition ou pressentiment que quelque chose ne va pas

Indices de risques quant à la sécurité

  • Déclarations verbales ou écrites mentionnant un sentiment de désarroi,
    le suicide ou la mort
  • Sévère sentiment de désespoir, sentiment d'impuissance, dépression, retrait et isolement social
  • Déclarations indiquant que l'étudiant sera « parti pour un long moment »
  • Déclarations verbales ou écrites d'une intention de blesser ou de tuer quelqu'un


Si un étudiant affiche l'un ou l'autre de ces indices, il est susceptible de présenter un danger immédiat pour lui-même. Dans ce cas, vous devez contacter les ressources professionnelles de votre campus et demander de l'aide (Services de counselling ou Services de santé, Centre des urgences, etc.).

Indices qu'il y a urgence

  • L'étudiant est verbalement ou physiquement agressif envers lui-même, autrui, les animaux ou la propriété
  • L'étudiant ne réagit pas à l'environnement extérieur. Il :
    • est incohérent ou inconscient
    • fait preuve de perturbations sévères au niveau cognitif, comportemental ou psychologique
    • fait preuve de comportements perturbateurs qui semblent hors de contrôle
  • La situation vous semble menaçante ou dangereuse


Dans de tels cas, appelez la sécurité du campus ou la police locale et demandez une aide immédiate.

Étudiants verbalement agressifs ou potentiellement violents

Lorsqu'un étudiant doit faire face à un défi en apparence insurmontable et frustrant, il peut s'en prendre à autrui de façon blessante ou agressive. De plus, une augmentation de la consommation d'alcool ou d'autres drogues peut accroître la propension à un comportement agressif chez l'étudiant. Certaines situations sociales peuvent déclencher des réactions agressives. Dans certains cas, le comportement agressif peut indiquer le début d'un trouble de santé mentale. Il convient de noter qu'il est rare que des étudiants se montrent violents, ceci en dépit de tragédies très publicisées.

Nous ne pouvons pas prédire la violence, mais certains indices observables suggèrent qu'une personne pourrait devenir violente. Mentionnons notamment une difficulté à maîtriser ses émotions ou ses comportements ou une difficulté à contrôler ses impulsions agressives. Étant donné que les professeurs ne connaissent pas toujours les antécédents historiques ou immédiats d'un étudiant particulier, il est important qu'ils sachent identifier les « comportements suspects » et comment y réagir de façon appropriée.

Ce que vous pouvez faire :

  • Si vous craignez qu'un étudiant puisse être violent, ne prenez pas de dispositions pour le rencontrer jusqu'à ce que vous ayez consulté la haute direction ou la sécurité du campus afin de déterminer si cela est une façon appropriée de procéder.
  • Si l'étudiant semble devenir agressif durant une rencontre, employez une stratégie de temporisation (p. ex. : Demandez à l'étudiant de reprendre un rendez-vous avec vous lorsqu'il aura pris le temps de réfléchir à sa réaction.).
  • Restez calme et fixez vos limites. Expliquez clairement et fermement les comportements qui sont acceptables. Par exemple, vous pouvez dire : « Vous avez certainement le droit d'être en colère, cependant il est inacceptable que vous utilisiez un langage offensant. »
  • Demandez l'aide d'un collègue (évitez de rencontrer l'étudiant seul ou dans un bureau privé).
  • Si vous estimez qu'il est approprié de poursuivre une rencontre avec un étudiant en détresse, restez dans un espace ouvert où il y a moyen de vous échapper (restez à distance sécuritaire, asseyez-vous près de la porte et ayez un téléphone pour appeler du secours).


Évaluez votre niveau de sécurité et faites confiance à votre intuition. Appelez la sécurité du campus ou la police locale si vous pensez qu'un étudiant peut se blesser, autrui ou vous-même.


Page suivante : Étape 2 : Intervenir